Consommation de gaz
Soyons plus, pour payer moins !

>> Toutes les actualités

 

Forte hausse du prix du gaz naturel au 1er novembre

 

hausse prix du gaz novembre 2018

 

Comme une rengaine à chaque 1er du mois, les tarifs du gaz naturel (aussi appelé gaz de ville) ont à nouveau augmenté, et pas qu’un peu. En effet, au 1er novembre le prix du gaz a subi une hausse de 5.8%, ce qui nous amène à une progression de presque 25% depuis le début de l’année.

 

déc-17 janv-18 févr-18 mars-18 avr-18 mai-18
+1,00%

+6,90%

+1,30%

-3,00%

-1,10%

+0,40%

           
juin-18 juil-18 août-18 sept-18 oct-18 nov-18

+2,10%

+7,50%

+0,20%

+0,90%

+3,30% +5,80%

 

 

Pourquoi le prix du gaz augmente à ce point ?

 

Vous avez peut-être constaté que le gaz n’est pas la seule énergie à voir son prix exploser cette année. Le fioul domestique, de son côté, a connu une augmentation d’environ 15% depuis le 1er janvier. Il a même atteint un niveau record en plus de 4 ans au début du mois d’Octobre. Alors que l’on sait tous que le prix de ce dernier est directement lié à celui du baril de pétrole (ce qui explique en partie sa hausse), ce qui nous échappe plus facilement c’est que le prix du gaz l’est aussi ! C’est donc pour cette raison que les tendances d’évolution du prix de ces 2 énergies sont intimement liées.

 

Pourquoi sa hausse se fait-elle moins sentir que celle du fioul ?

 

Si vous connaissez quelqu’un qui se chauffe au fioul domestique, vous avez surement du l’entendre se plaindre de la hausse de son prix au moment de remplir sa cuve cette année. De leur côté, les consommateurs de gaz de ville le ressentent bien moins sur leur pouvoir d’achat. Certains ne le verraient peut-être même pas s’ils ne consultaient pas les médias. Pourtant, le prix du gaz a subi une hausse bien plus importante que celle du prix du fioul. Pourquoi dans ce cas ?

 

Tout simplement car les factures de gaz se paient au mois et par prélèvement automatique donc les augmentations qui ont lieu elles aussi mensuellement se font bien moins sentir et passent plus inaperçu. A l’inverse, le fioul s’achète en gros pour être stocké (généralement entre 1000 et 2000L). La facture présentée au client affiche directement une hausse jusqu’à plusieurs centaines d’euros par rapport à l’année précédente.

 

Quel choix pour l’avenir ?

 

Malgré tout, le fioul et le gaz restent actuellement les énergies cousines les plus efficaces du marché quand il s’agit de chauffage central. Ni l’électricité au prix prohibitif, ni aucune autre ne leur arrive à la cheville. La géothermie par exemple est très chère à l’installation et gourmande en consommation d’électricité nucléaire. L’aérothermie bénéfice quant à elle d’un prix à l’installation relativement abordable mais perd énormément en performances à mesure que la température extérieure diminue. A 0°C et en-dessous, on ne peut plus vraiment compter sur elle.

 

Il reste cependant une alternative pour les années à venir. Il s’agit de l’hybride qui consiste à mixer plusieurs énergies pour une efficacité maximale et des économies  non négligeables. En plus d’utiliser votre énergie principale (gaz ou fioul), vous pouvez faire appel à une petite pompe à chaleur aérothermique quand les températures sont plus clémentes ou encore un poêle à granulés de bois (ou pellets) qui viendront épauler le chauffage primaire dans les pièces à vivre.

 

 

 

© Gaz Moins Cher.fr, tous droits réservés | Plan du site | Mentions légales
L'énergie est notre avenir, économisons-la.