Consommation de gaz
Soyons plus, pour payer moins !
Guide du Gaz > Les Types de Gaz Naturel

Différences entre Gaz Conventionnel et Non-Conventionnel

 

Si vous vous intéressez un peu au monde du gaz ou de l’énergie plus généralement, vous avez peut-être déjà entendu parler de cette distinction que l’on fait entre le gaz conventionnel et le gaz non-conventionnel. Savez-vous quelles différences existent entre ces deux types de gaz naturel ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir sur cette page.

 

Les différentes méthodes d’extraction

 

Tout d’abord, il faut savoir que le gaz conventionnel et le non-conventionnel possèdent la même composition chimique. Ils sont tous deux composés de méthane (carbone + hydrogène), à l’inverse du gaz en bouteille comme le gaz propane ou butane. Ils sont par ailleurs extraits des sous-sols, c’est pourquoi on les qualifie de gaz naturel.

 

Leur principale différence réside dans la méthode d’extraction employée. Celle-ci n’est pas la même selon l’endroit où est situé le gaz naturel dans le sous-sol. Le gaz conventionnel se concentre au sein de roches dites réservoirs. Son extraction est bien maitrisée (d’où son qualificatif de « conventionnel »). Elle revient simplement à forer le sol verticalement afin que le gaz remonte naturellement grâce à la différence de pression.

 

Au contraire, le gaz non conventionnel est quant à lui bien plus compliqué à extraire car il se trouve dans des couches de roches fines et peu perméables. Le procédé d’extraction oblige les producteurs à utiliser des techniques non conventionnelles comme la fracturation hydraulique qui consiste à injecter un mélange d’eau, de produits chimiques et de sable dans le sous-sol pour fissurer la roche.

 

Les différents types de gaz non conventionnels

 

Il n’y a pas qu’un seul gaz non conventionnel. En effet, il en existe différentes sortes comme :

  • Le gaz de schiste (le plus connu) : extrait des couches fines de la roche-mère.
  • Le gaz offshore : extrait au large des côtes sous la mer, parfois à plus de 1000 mètres de profondeur.
  • Le gaz de houille : extrait du charbon.
  • Le gaz de fond de bassin : extrait des grands réservoirs en roches sédimentaires peu perméables.
  • Les hydrates de méthane (ou glace de méthane) : extraits dans le sous-sol gelé des zones arctiques.

 

La répartition dans la production mondiale

 

Au jour d’aujourd’hui, les extractions de gaz non conventionnel sont logiquement encore minoritaires sauf aux Etats-Unis où elles représentent près de 45% de la production totale. D’après certains experts, cette proportion pourrait même doubler dans les 25 prochaines années. L’AIE (l’Agence Internationale de l’Energie) prévoit même que la moitié de la hausse de production de gaz naturel dans le monde d’ici 2035 sera à attribuer au gaz non conventionnel. De nos jours, leurs réserves représenteraient 920 000 milliards de mètres cubes selon les estimations.

 

© Gaz Moins Cher.fr, tous droits réservés | Plan du site | Mentions légales
L'énergie est notre avenir, économisons-la.