Consommation de gaz
Soyons plus, pour payer moins !
Les Fournisseurs > Les Modes de Facturation

Modes de Facturation du Gaz : Estimée ou Réelle ?

facture de gaz naturel mode de facturation

 

La facture de gaz naturel (couplée à celle d’électricité si vous avez le même fournisseur pour les deux énergies) n’est pas toujours des plus faciles à lire et à interpréter. Malgré tout, il est indispensable de faire l’effort de la comprendre si vous souhaitez être en mesure de gérer votre budget et éventuellement éviter les mauvaises surprises. Comme vous pourrez le constater, elle n’est pas si terrible que ça. Dans cet article, nous nous attarderons sur les principaux modes de facturation du gaz : au réel ou à par estimation.

 

Modes de facturation et de paiement

 

Avant toute chose, il ne faut pas confondre un mode de facturation et un mode de paiement. Le mode de paiement correspond au moyen de paiement que vous souhaitez utiliser pour payer vos factures. Dans ce cas, les possibilités peuvent varier d’un fournisseur à l’autre mais les principaux sont le prélèvement automatique, le chèque et la carte bancaire. Le mode de facturation, dont c’est le sujet ici, représente la façon dont est calculé le montant de votre facture de gaz.

 

La facturation estimée (ou par estimation)

 

Le mode de facturation le plus communément utilisé est la facture par estimation. Comme son nom l’indique, le fournisseur se sert de différents indicateurs et comportements pour déterminer une estimation de votre consommation. Il vous envoie alors chaque mois une facture de gaz du même montant, qu’on appelle aussi mensualité. Pour calculer avec précision votre consommation d’énergie potentielle, le fournisseur est amené à vous poser un certain nombre de questions au moment de l’ouverture de votre contrat, comme par exemple :

 

  • Quelle est la superficie de votre logement ?
  • Combien de personnes y habitent ?
  • A quoi servira votre utilisation du gaz (chauffage, eau chaude, cuisson) ?
  • De quels appareils électroménagers disposez-vous ?

 

Une fois en possession de ces informations, il calcule votre consommation pour les 11 prochains mois en intégrant les variations de saisons et enfin il divise ce nombre par 11 pour déduire votre mensualité. Après quoi, dans les 6 mois qui suivent, un technicien vient relever votre compteur de gaz dans le but de vérifier votre consommation réelle et éventuellement revoir votre mensualité si elle est trop éloignée de la réalité.

 

Enfin, lors du 12ème mois, un technicien de GRDF vient faire un relevé de compteur pour le transmettre au fournisseur afin que celui-ci puisse avoir la quantité réelle d’énergie consommée sur ces 11 mois. Si celle-ci est supérieure à l’estimation, une facture de régularisation vous est envoyée. Dans le cas contraire, si votre consommation est inférieure à l’estimation qui a été faite en début de contrat, le fournisseur vous remboursera de la différence soit directement sur votre compte bancaire, soit en la déduisant de vos prochaines factures.

 

La facturation réelle (ou au réel)

 

Le mode de facturation au réel est bien plus simple à comprendre et plus direct. Vous payez chaque mois (parfois tous les deux mois) votre consommation réelle de gaz pour le mois écoulé. Pour cela, vous devez faire ce que l’on appelle de l’auto-relève. C’est vous qui êtes chargé de relever chaque mois votre propre compteur de gaz puis de transmettre votre index de consommation à votre fournisseur soit par internet sur votre espace personnel, soit par téléphone.

 

Facture par estimation : avantages & inconvénients

 

L’avantage numéro 1 de la facture estimée, c’est évidemment la capacité de savoir à l’euro près ce que vous allez dépenser dans les mois à venir pour votre gaz. Etant donné qu’en choisissant ce mode de facturation, votre fournisseur calcule une moyenne sur l’année de votre consommation, vous vous retrouvez à payer plus que ce que vous auriez dû en été et moins en hiver par rapport à votre consommation réelle. Ce lissage sur 11 mois permet donc de mieux prévoir et établir son budget.

 

Le souci avec les estimations, c’est que parfois elles ne sont pas exactes et en la défaveur du client. La facture de régularisation qui arrive le 12ème mois peut donc éventuellement créer la surprise et l’incompréhension occasionnant des dossiers de litiges auprès du Médiateur National de l’Energie. Afin d’éviter au maximum les soucis, nous vous conseillons de répondre correctement aux questions qui vous sont posées à la souscription et ne pas tenter d’abaisser artificiellement votre mensualité.

 

Facture au réel : avantages & inconvénients

 

En payant vos factures au réel, le montant varie d’un mois sur l’autre, parfois créant une bonne surprise, parfois l’inverse. Ce système de retours en temps réel vous permet d’avoir davantage conscience de votre consommation de gaz et par conséquent de faire plus attention en adoptant les bons gestes. C’est en quelque sorte une responsabilisation qui vous permet de faire des économies sur la durée. De plus, vous évitez ainsi l’un des principaux litiges entre clients et fournisseurs : la facture de régularisation annuelle.

 

L’inconvénient majeur avec la facturation réelle, c’est le fait de payer bien plus en hiver qu’en été à cause du froid extérieur et des journées plus courtes. Cela peut être particulièrement difficile à gérer pour les foyers au budget restreint. Vous êtes par conséquent obligés de faire bien plus attention à vos finances pour ne pas vous retrouver dépourvu quand l’hiver arrive. C’est un inconvénient au départ qui peut se révéler être un avantage plus tard quand vous maitrisez vos dépenses et êtes en mesure de réaliser des économies.

 

 

 

© Gaz Moins Cher.fr, tous droits réservés | Plan du site | Mentions légales
L'énergie est notre avenir, économisons-la.